Ressources vidéos

Réseau Santé Nouvelle-Écosse réalise régulièrement quelques vidéos pour illustrer les problèmes auxquelles peuvent être confrontés les patients lorsque le professionnel de la santé ne parle pas la même langue que lui. Cela engendre rapidement une situation de stress et d’incompréhension et peut rompre le dialogue enetre les personnes concernés.

Prenez quelques minutes pour regarder les vidéos suivantes et prendre conscience que : anglophone ou francophone – nous pouvons tous être confrontés à la barrière de la langue un jour ou l’autre…


Un jeune immigré allergique au Pentaloc

Lorsqu’un jeune immigré subit de violentes crampes d’estomac, une visite à l’hôpital n’est plus une option. Voyons comment une incompréhension peut amener à une aggravation de l’état de santé du patient.

Infirmière bilingue timide

Lorsqu’un médecin anglophone doit rencontrer un patient francophone, il se trouve face à la barrière de la langue. Il fait alors la demande pour du personnel francophone mais par timidité, l’infirmière n’ose pas se manifester. Voyons ce qu’il se passe dans ce cas.

Un couple anglophone en vacance au Québec

Nous avons tous droit à des vacances. Voyons ce qu’il peut arriver lorsqu’un couple anglophone part en vacances et que la femme devient malade. Qu’elle sera la réaction de son mari face à des services d’urgences francophones ?

Un père de famille et sa fille

Un père de famille, nouveau en Nouvelle-Écosse, recoit un coup de fil de la garde scolaire car sa fille est tombée et à été amener aux urgences. Voyons comment la barrière de la langue peut compromettre la situation d’un nouvel arrivant de la Nouvelle-Écosse.

Un étudiant anglophone en vacances

Lorsqu’un étudiant anglophone prend des vacances, il veut pouvoir se détendre et profiter pleinement de cette pause durant son année. Mais que se passe t ‘il lorsque lui-même tombe malade dans un pays non anglophone ? Comment la barrière de la langue aurait pu mettre en danger ses vacances et sa santé?

Cas 6 : Un retraité acadien

Un retraité acadien parfaitement bilingue commence peu à peu à avoir des difficultés de mémoire. Comment la langue peut-elle affecté son confort et sa fin de vie alors qu’il est prit en charge dans un établissement de soins de santé ?